Victor Cupsa

Biographie Expositions Peintures Enchères Vidéo Collection Bibliographie Contact

Dessins

 

J'ai été très surpris par toute une série de réactions devant ma peinture, venant de gens très différents; ils se sont montrés étonnés par ma "technique", par le "dessin" ou la "science de la couleur".
Personne ne s'étonne si un musicien connaît le solfège, rien de plus normal, si un pianiste ou un violoniste est un virtuose, mais si un peintre possède une bonne technique (ce qui n'est pas un aboutissement, loin de là) trop nombreux sont ceux qui semblent surpris.
Ce pauvre métier a dû être bien méprisé pour qu'une telle réaction puisse se produire.

Cahier d'atelier - Février 1974

'Triple regard' - zoom...
'Comme au théatre' - zoom...

J'ai quitté la peinture en m'orientant vers un moyen d'expression qui sortait du "cadre". J'estimais que la surface rectangulaire de la toile ne m'offrait pas toute la liberté que je souhaitais.
On ne pense à la liberté que quand on ne l'a pas.
Je crois être libre parce-que je ne sens plus le besoin de l'être.

Cahier d'atelier - Décembre 1973

'Sablier' - zoom...

Les modes sont le reflet de l'ennui désespéré d'une société sans structure spirituelle, en quête de passe-temps, qui prend l'amusement pour bonheur et la facilité pour moyen et qui par manque de discernement ou d'exigence, se contente le plus souvent de faux semblants.
Rester à l'écart est devenu une condition presque nécessaire.

Cahier d'atelier - Juin 1974

'Cheminement vertical' - zoom...
 

Troublante ressemblance entre une vie et une course de haute montagne.
Dans l'une comme dans l'autre, il y a la possibilité de la voie normale, la voie commune, la plus facile.
Dans l'une comme dans l'autre, il y a les voies de performance, les voies prestigieuses, où les risques sont énormes et où l'on va à peu près vers l'inconnu.
Dans l'une comme dans l'autre, au détour d'un éboulis, on peut perdre le chemin et s'engager dans un itinéraire différent, sans savoir désormais par où l'on peut sortir.
Je ne peux plus situer l'éboulis où je me suis écarté et je me suis retrouvé seul.

Cahier d'atelier - Juin 1974